Recherche doctorants contractuels pour animation scientifique

Le projet est élaboré avec l'equipe Xperium de l'Université

La Chaire SEC est à la recherche de 4 ou 5 doctorants contractuels motivés pour animer des stands dans le cadre d'un avenant (maximum 64 HTD). Ce « projet » s’élabore avec l’équipe Xperium sur un an et sera présenté au cours de la saison 6 

Présentation de la thématique retenue pour le stand chaire SEC

La chaire SEC pose un constat, celui de l'épuisement de notre mode de production - souvent qualifié de mode de développement : 

  • Dépassement des limites planétaires (dont le changement climatique) et des limites de l'acceptabilité sociale des inégalités notamment interne
  • Crise de la cohérence sociale
    • A l'interne : Hausse des inégalités primaires et secondaires, augmentation du taux de pauvreté, augmentation des problèmes de subsistance...
    • A l'externe : Tensions géopolitiques et maintien à un niveau intenable des inégalités de revenus nationaux
  • Crise démocratique patente - relié à cet épuisement de la phase néolibérale (analyse de Karl Polanyi)

Elle se propose sur la base de constat de penser les alternatives à notre mode de production : 

  • Comment remettre en cause l’impératif de croissance du PIB comme objectif central des politiques publiques : pb d’indicateur, pb de lien avec le bien être, pb culturel (thématique de la post croissance)
  • Comment remettre en cause la gouvernance actionnariale des entreprises – (réflexion menée notamment dans le cadre du manifeste travail : dépolluer, démocratiser, démarchandiser)
  • Comment remettre en cause notre rapport au vivant, et, notamment donc, à la Terre (propriété collective liée aux usages, respect des droits des vivants, dépassement nature/culture…)

Il s’agit de réencastrer l’économie dans le social et la biosphère (économie écologique)

L’horizon ainsi ouvert est celui des communs.

La notion de Commun – popularisée par Elinor OSTROM – suppose de réencastrer la production dans les limites sociales et environnementales en repensant la propriété par l’usage collectif (faisceau de droits et devoirs) et en revenant à une logique de subsistance sobre (lier nos besoins et l’organisation durable de notre production) dans une logique d’organisation démocratique.

Cette notion désigne moins un mode particulier de production, précis, qu’un processus en émergence qui existe déjà, de manière explicite (notamment dans les logiques associatives (ESS. ; scop. ; Sic...) ou implicite (beaucoup d’entreprise repense leur business plan et repense des éléments d’implications des salariés dans le changement de perspective lié à l’effondrement écologique (entreprises à Mission, label B-copr, méthologie ESG...). En ce sens, Les communs sont partout.

Comment traduire tout cela dans l’Xpérium ?

Le scenario retenu pour une présentation Xperium portera sur : « au-delà de la croissance : retrouver un monde commun »

Trois temps :

  1. Un temps de présentation du concept de croissance à la fois dans l’histoire de la pensée économique  - avec un focus sur la thématique polanyienne du désencastrement – et de son évolution récente : Développement durable / Sobriété (économie écologique).
  2. Faire réfléchir les participants à la tension entre le constat scientifique d’un système qui arrive à ses limites et menace d’effondrement…et la grande difficulté sociale, mais aussi civilisationnelle, intime, de de « dégager » de l’imaginaire de la croissance comme seule viatique. Sur ce point la réflexion sur les indicateurs serait essentiel.
  3. Penser les alternatives avec les communs sous l’angle : le monde de demain est déjà là : économie circulaire, autre mode de propriété, expériences de l’ESS (chaire ESS en haut de France... ). Sur ce dernier point choisir quelque cas emblématiques. L’idée est d’indiquer une transformation déjà en cours et qui est porteuse d’espoir et d’amélioration du bien-être social et de la durabilité. L’équipe ne souhaite pas avoir un atelier qui soit uniquement anxiogène et voudrait donc qu’on travaille sur l’espoir d’un monde post-croissance « heureux ».

Sur le format :

  1. Une intervention prévue de 10 mn de topo qui peut faire 5 mn de video diffusable en l’absence des collègues tenant le stand
  2. Un quizz
  3. Une matérialisation (par des cercles ? ) de l’articulation « biosphère » « social » « économique »

 

Pour plus d'informations, vous pouvez contacter chaire-secuniv-lillefr